Intoxication au sucre: ça fait quoi?

  • Intoxication au sucre: ça fait quoi?

    Le sucre est une drogue qui vous empoisonne en douceur. Mon but n'est pas de vous taper sur les doigts mais de vous faire prendre conscience de ses effets.

    Notre corps a besoin de sucre sous sa forme la plus simple, le glucose. Elle sert d'énergie de première ligne autant dans nos efforts physiques que dans l'alimentation de nos cellules et notre cerveau.

    Lorsqu'on parle de sucre blanc, ou raffiné, c'est l'agencement d'une molécule de glucose et de fructose qui forme le saccharose. Il est beaucoup plus complexe à digérer car le corps a besoin de couper la molécule en 2 pour se servir de ce que le corps a besoin. Mon but ici n'est pas vous donné un cours de biochimie.

    Les professionnels attestent que le sucre est un des facteurs de vieillissement prématuré et de dégénérescence. On en trouve partout: dans les yogourts, pâtisseries, céréales et le pain. Ils donnent de l'énergie sur le coup et après, ils apportent un grosse fatigue. Quand notre corps s'habitue à une consommation régulière de sucre, notre cerveau provoquera un état de manque avec de la nervosité et de la fatigue sur le bord de l'évanouissement.

    On ne se le cache pas, le sucre est une drogue dure comparable à la morphine et la cocaïne. Elle crée une dépendance physique et psychologique.

    Dans le cas d'inflammations chroniques, le sucre est très inflammatoire avec le stress et l'obésité. Les symptômes perçus sont une grande fatigue, des douleurs diffuses aux muscles, tendons et aux articulations. Certaines études aussi rapportent que la consommation de sucre chez les jeunes diagnostiqués TDA(H) augmenteraient les symptômes chez ces derniers.

    Je vous conseille fortement de ne pas arrêter la consommation de sucre drastiquement et je vous parle par expérience. Comme je l'ai mentionné plus haut, sa dépendance est comparable à la cocaïne alors imaginez le sevrage! Il suffit de faire de petits changements à la fois en prenant un fruit au lieu d'un jus, remplacer le sucre par le miel ou du sirop d'érable ou manger des sucreries après un repas et non avec un ventre vide. Peut-être envisager une diminution de votre consommation d'alcool (pas mal dur à dire avec l'été qui s'en vient!) Tranquillement, votre corps et votre tête s'habitueront à un autre mode de vie.

    Plus vous allez modérer, plus vous allez savourer ces petites gâteries. Joyeuses Pâques!!

    Geneviève Bessette


Nos partenaires